Rencontre avec une vipere mortelle ''Puff Adder''

Publié le par Delphine

Encore une journée qui restera gravée à jamais dans ma mémoire …

 

Nous étions à Homeb avec les enfants et me voilà en train de préparer une de mes nouvelles spécialités : une chasse au trésor qui durera presque 2 heures et où nous seront déguisés en pirates.

 

Je me dirige sous les grands arbres et la végétation du lit asséché de la rivière en face de laquelle nous bivouaquons.

Je marche donc seule et surtout je marche lentement et sans bruit, inconsciemment, pour deux raisons : d'abord parce que je pense à l'organisation de ma chasse au trésor et ensuite parce que je marche dans un sable très fin, limite poussière.

 

Je suis en train de planter un bâton dans le sable et là mon regard tombe sur quoi !

Un énorme serpent à moins de 4 mètres de moi, je ne saurais trop dire tellement tout se passe très vite.

Premier réflexe : fuir à toute jambe dans le sens inverse et appeler JeanMi !

Je fais à peine 3 pas que je me retourne pour regarder à nouveau le serpent pour m'assurer que je ne rêve pas et essayer de l'identifier.

Le serpent est très large, la tête triangulaire typique des vipères, couleur marbrée orangée et marron foncé, et plutôt long …

Pas de doute, je suis face à une vipère mortelle, la plus dangereuse des vipères d'afrique australe, très répandue, notamment en Namibie …

Là je reprends ma fuite en courant en me perdant à moitié dans cette mini forêt tellement je suis paniquée.

Face à cette vipère, j'ai ressenti un mélange de peur panique qui te fait palpiter le cœur comme il faut mais aussi de dégoût, de fascination et d'excitation envers ce serpent …

Trop bizarre !

 

Je me suis renseignee apres coup et voici ce que j'ai trouve :

Encore une journée qui restera gravée à jamais dans ma mémoire …

 

Nous étions à Homeb avec les enfants et me voilà en train de préparer une de mes nouvelles spécialités : une chasse au trésor qui durera presque 2 heures et où nous seront déguisés en pirates.

 

Je me dirige sous les grands arbres et la végétation du lit asséché de la rivière en face de laquelle nous bivouaquons.

Je marche donc seule et surtout je marche lentement et sans bruit, inconsciemment, pour deux raisons : d'abord parce que je pense à l'organisation de ma chasse au trésor et ensuite parce que je marche dans un sable très fin, limite poussière.

 

Je suis en train de planter un bâton dans le sable et là mon regard tombe sur quoi !

Un énorme serpent à moins de 4 mètres de moi, je ne saurais trop dire tellement tout se passe très vite.

Premier réflexe : fuir à toute jambe dans le sens inverse et appeler JeanMi !

Je fais à peine 3 pas que je me retourne pour regarder à nouveau le serpent pour m'assurer que je ne rêve pas et essayer de l'identifier.

Le serpent est très large, la tête triangulaire typique des vipères, couleur marbrée orangée et marron foncé, et plutôt long …

Pas de doute, je suis face à une vipère mortelle, la plus dangereuse des vipères d'afrique australe, très répandue, notamment en Namibie …

Là je reprends ma fuite en courant en me perdant à moitié dans cette mini forêt tellement je suis paniquée.

Face à cette vipère, j'ai ressenti un mélange de peur panique qui te fait palpiter le cœur comme il faut mais aussi de dégoût, de fascination et d'excitation envers ce serpent …

Trop bizarre !

 

La terrible vipere heurtante africaine (bitis arietans) est responsable de la majeure partie des accidents en afrique.
Son nom anglais "puff adder" vient de sa particularité a expirer tres violemment de l'air quand elle est irritée et pese facilement trois kilogrammes.

Cette vipere peut mordre brusquement et tres rapidement. Lorsqu’elle se sent menacee, elle ne fuie pas mais se concentre sur sa cible et forme en ‘’S’’.
Soulignons  que  son venin, quoique moins toxique  que  celui des  cobras, de part   sa  frequence et l'incidence  de ses morsures , la place  au rang  du serpent le plus  dangereux  du continent  africain ...

J'ajoute aue notre ami Charleton nous a raconte que son oncle est decede il y a 2 ans des suites d'une morusre de ce serpent. Il aurait ete mordu le matin et n'aurait pas pu etre transporte a l'hopitral avant le soir...

 

No coment !
Cela me glace les os rien que d'y repenser !

Publié dans Namibie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kapanca ali 02/09/2009 23:16

c vraiment tres écrit les souvenirs digne d'un grande auteur bravo nathalie et jean michel jaimes la culture jaimes voyager mais jai decouvert votre blog en surfons sur le netimpec rien a dire la on vois la difference entre le fantastique et le realisme j'ai pour ca j'ai aimer merci de nous partager vos exeprerience merci pour votre culture a une prochaine je suis votre aventure de a a z lol

Béa 23/08/2009 14:41

Que du bonheur ! Vous nous faîtes réver..

Erico 10/08/2009 17:05

J'ai enfin retrouvé l'adresse de votre blog. C'est qu'on n'a pas trop de nouvelles cette fois ci...
Bon tout à l'air de bien se passer.
Ici c'est l'été et tout est calme.

A bientôt. Et embrasse le chauve de ma part.

PS : Evite les photos en contre plongées. Ca lui fait une grosse tete et un tout petit corps.