Kaokoland : la région des animaux sauvages !

Publié le par Delphine

Du 8 au 10 août

Après nos 2 jours de baignade à Ongongo, notre équipe franco-italienne remonte vers le nord sur des pistes clairement accessibles uniquement en 4x4.

 

Ganamud, Hoanib et Hoarusib Rivers, dans ces lits de rivières asséchés, nous avons une chance inouïe d'observer des animaux sauvages en dehors des parcs et réserves dont des dizaines de girafes et surtout encore 3 énormes éléphants et … 3 lions !

A savoir que pour les lions, nous avons failli nous faire un bivouac en plein milieu de leur territoire mais nous avons changé de place au dernier moment suite aux conseils d'un guide croisé sur la piste. On avait bien vu que l'endroit était bourré de traces de lions mais c'était plus palpitant !

Bref, quand on a vu les 3 morceaux de lions le lendemain, à quasiment 2 mètres du 4x4, on a bien remonter nos vitres ! C'était génial de pouvoir les approcher de ci-près avec la voiture.

 

Petit clin d'œil aux italiens : Georgio étant un fou dingue des photos, il a voulu filer le volant à sa douce pour la filmer dans un lit de rivière non asséché celui là, plutôt bien boueux même.

Et au lieu de faire des photos, il a pleuré sa mère car Marylina s'est tankée comme une merde avec leur 4x4 : engueulade à l'italienne, c'était quelque chose surtout que pour bien faciliter le tout, JeanMi était pété de rire au milieu…ambiance ambiance ! "Ma que fa", "la puta madona", "que catso", j'en passe et des meilleures.

Heureusement, JeanMi ne s'est pas contenté de rire (même s'il s'en est vraiment donné à cœur joie...), il les a sortis de la bouillasse, non sans mal quand même ! Si on n'avait pas été là, je ne sais pas comment ils auraient fait car ils n'avaient pas les fameuses plaques de désensablage. Quel bordel !

 

Dans cette région semi-désertique, nous restons presque 15 jours sans pouvoir nous ravitailler en bouffe, surtout que les produits frais sont difficiles à trouver.

On a évidemment épuisé le stock de bières, mais avant d'épuiser le stock de pâtes et de risotto des italiens, on pouvait y aller ! Nos bivouacs avec eux n'ont pas été tristes !

Publié dans Namibie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article