16 septembre : journée mémorable pour mes 30 ans !

Publié le par Delphine

Le 16 septembre

 

Aujourd'hui, c'est mon anniversaire ! Merci à tous ceux qui m'ont envoyé des messages et qui ont une mémoire des dates bien meilleure que la mienne …

Certes on est toujours jeune à 30 ans, mais j'aurais préféré rester dans la vingtaine encore loooooontemps !

 

Bref, après quelques courses faites à Kasane où un chinois m'a poursuivie dans les rues pour que je paie un pot de crème cassé alors que j'étais énervée comme cela m'arrive parfois …

Nous quittons le Botswana et traversons le fleuve du Zambèze pour nous rendre au poste-frontière de la Zambie, un des pays les plus corrompus d'Afrique où les policiers et militaires vous parlent la Kalachnikov sous le bras.

La traversée du fleuve se fait sur un espèce de ferry où s'entassent difficilement 2 camions et notre voiture. Le mec du ferry essaie de nous faire payer deux fois dont une sans justificatif bien sûr… Jmi commence à bien les connaître, il ne se fait pas avoir.

 

Pour passer la frontière, alors que tous les pays d'Afrique australe nous ont pris 10 minutes à tout casser pour accomplir les formalités ; Jmi y passe deux heures, moi dans la voiture pour pas que je pète les plombs au milieu de ces embrouilles et en pleine chaleur of course.

Il nous faut traverser la Zambie pour aller au Malawi en passant par les Victoria Falls.

Au bout de deux heures et presque 160€ de dépenses dont 100€ pour nos 2 visas auxquels il faut ajouter, tenez-vous bien et ne riez pas : une taxe routière, une taxe carbone, une taxe du département et une assurance locale bien que nous en ayons déjà une sinon tout prétexte sera bon pour nous foutre une amende aux nombreux barrages routiers qu'il nous faudra traverser.

Bref, on se casse enfin.

 

En fin d'après-midi, nous atteignons les superbes chutes Victoria, les plus grandes du monde. Très impressionnantes et somptueusement sauvages. Pour mes 30 ans, c'est tout de même royal !

 

Après nous êtres baignés au sommet des chutes, nous décidons d'aller admirer la vue depuis le haut du pont où ils font du saut à l'élastique et qui relie la Zambie au Zimbabwe.

Au bout de notre chemin parcouru à pied au milieu d'énormes babouins qui nous frôlaient presque en se disputant, nous arrivons nez à nez avec un clôture. Nous pensons rebrousser chemin mais un homme nous dit qu'on peut passer sous la clôture, effectivement il y a une petite ouverture sous laquelle nous passons comme des vers de terre. Un autre homme nous soulève la barrière du pont et nous voilà à profiter de la vue sans aller au-delà de la moitié du pont où une ligne jaune tracée au sol montrer la frontière avec le Zimbabwe.

 

Nous quittons le pont pour retourner admirer les chutes lorsqu'un militaire nous saute dessus avec sa kalachnikov nous disant que nous ne pouvons pas passer par ce trou dans la clôture, que nous devrions avoir un laissé passé spécial pour venir sur le pont, que nous avons franchi illégalement une frontière et que nous avons en outre commis un grave délit !!! Je n'en reviens pas d'entendre autant de mensonges, j'ai l'impression d'être dans un coup monté. Je commence à lui parler sur un ton trahissant clairement mon énervement puis je laisse Jmi parler car je sens que je vais craquer. C'est mon anniversaire et après l'épisode des formalités à la frontière, j'aimerais bien être un peu tranquille, en plus on n'a pas mangé à midi, il est tard et on envie de se trouver un nid douillet !

Ce connard demande 100 $US à Jmi ! Jmi ne se démonte pas, il dit qu'on peu aller s'expliquer avec les flics du poste frontière, nous voilà partis pour y aller, escortés par ce connard à Kalachnikov qui continue à nous harceler de ses accusations fantasques.

Au final, il finit par se lasser et lorsque nous atteignons le poste frontière, il n'est plus avec nous et les policiers nous laissent évidemment passer sans rien nous demander : tous les piétons touristes passent également par là…

 

J'en ai marre, on zappe les étales de souvenirs locaux et on file se trouver un backpackers super sympa avec piscine : le Livingstone Backpackers. Je me maquille un petit coup (du moins j'essaie avec ce que j'ai !) et on sort dans un restaurant italien vraiment délicieux et qui permet de faire tourner une ONG dispensant des formations qualifiantes et de jeunes orphelins. On se relaxe et pour le reste de la soirée, rideau !  ;-) Quelle journée ! Happy Birthday to me ! Lalalalalala ! Non non, l'Afrique ne rend pas fou !

Publié dans Zambie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Garance 21/09/2009 10:23

OK, alors bon anniversaire ma poulette avec juste 5 jours de retard ! Je pense bien à toi, suis à fond dans new job et à nouveau sur le marché (heu, pas celui de l'emploi, celui des trentenaires à la Bridget Jones - tenue de Bunny autorisée mais pas le slip gainant léopard!). Je t'embrasse très fort + bises à Jean-Mi +++++